Pour quel système de chauffage opter ?

Outre le chauffage au fioul, développé dans le présent site, il existe de nombreux systèmes de chauffage, dont chacun convient plus ou moins bien aux caractéristiques du logement à chauffer, à la disponibilité de l'énergie choisie et à une multitude d'autres critères, dont le site Chauffagiste Rambouillet propose une liste complète.

Les systèmes de chauffage

On peut chauffer sa maison grâce à un insert. Le feu de cheminée séduit en effet de plus en plus : il est agréable et économe.

Certains apprécient davantage les pompes à chaleur. Ce système, qui transforme l'air froid en eau ou air chauds, peut-être adapté à des systèmes de chauffage sophistiqués : climatiseur réversible, chauffage par le sol, etc.

On peut, de manière plus classique, chauffer sa maison grâce à des radiateurs. Les plus anciens sont les radiateurs en fonte, qui fonctionnent traditionnellement au gaz ou au fuel. Plus récemment sont apparus les radiateurs électriques. Ce terme générique renferme plusieurs réalités : le chauffage peut être centralisé ou individualisé. Pour cette dernière acception, on peut citer le ventilo-convecteur (généralement chauffage d'appoint pour la salle de bain), l'accumulateur (qui peut se retrouver dans les entreprises), le radiateur électrique classique, le panneau rayonnant, etc.

L'importance de l'isolation

Selon Saint Quentin Chauffage, toute réflexion sur un système de chauffage performant, économique, fiable, adapté à votre habitat est vaine, si votre isolation et votre toiture sont dégradées.

FAÎTAGE : mortiers de chaux fissurés. Faîtières qui se décollent, ne sont plus solidaires du mortier.

MOUSSE ET LICHENS : dégradation des tuiles qui contrarie l'évacuation des eaux.

ENTOURAGE DE CHEMINÉE : infiltration au niveau du solin zinc. Zinc poreux, soudures défectueuses.

LAINE DE VERRE : l'épaisseur du matériau est inférieure au besoin nécessaire pour obtenir un bon coefficient d'isolation.

GOUTTIÈRE OU CHENEAU : fuites dues à des soudures défectueuses. Engorgement de feuillages, etc... Zinguerie poreuse.

LES TUILES : apparition de bris de tuiles. Mauvais recouvrement entre elles.

LES RIVES ET SOLINS : mortier usagé. Tuiles de rives cassées.

CHEVRONS ET CHARPENTES : apparition de creux sur la toiture, thermites, bouts cassés.

BANDEAU ET AVANT-TOIT : boiseries endommagées, lambris disjoints.